AccueilBienvenueFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Hao Satyuros

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


Hao Satyuros Empty
MessageSujet: Hao Satyuros   Hao Satyuros Icon_minitimeMer 3 Sep - 13:24

[center]Vous : (Facultatif)

Prénom: Mickael

Age: 17 ans

Pays: France

Comment avez-vous connu le forum?: ancien membre de WOS

Vous faites du Rp depuis combien de temps?: A peu pres 1ans et demi

Autres commentaires:

Le personnage:

Code du règlement: (Vous trouverez la réponse dans les règles)"Admin en force"


Echelle d'activité sur le forum (Sur 10): 9.5

Nom: Hao

Prénom: Satyuros

Age: 17 ans

Ninja ou Civil: Ninja

Village natal: Kiri

Village ou organisation désiré(e): Taka ou funki

Description mentale: [ 5 lignes minimum] Hao Satyuros est un jeune adolescent mure pour son age a cause de l'entrainement son pere adoptif, Hao Salamandar. Il est assez joyeux, un peu rebelle ( normal pour un adolescent^^),tres timide des qu'il est question fille et assez cool. Il adore se dorer la pillule au soleil mais il est aussi tres actif. Le fait que sa mere soit morte quand il etait encore q'un bébé et les condition de vie difficiles, sur le plan financier mais aussi sentimentale, dans lesquelles il a grandit l'on rendu assez fort mentalement. Sinon il est agréable a vivre, paisible, pas toujours drole et assez modeste.

Description physique: [ 5 lignes minimum] Hao Satyuros a de long cheveux bleu, des yeux bleu et un visage assez serieux et lui donne l'air plus agé. Ces trait sont assez regulier, sa peau est blanche quoi qu'un peu mate. Il porte des vetement bleu, plutot large, ce qui lui permet de ce deplacé plus amplement. Il sont fait d'une matiere assez resistante pour mieux encaisser les attaques. Dans son dos, il y a une epée de glace avec un manche en metal que sont pere lui a forgé pour son dixieme anniversaire car il revait de devenir un membre des sept épéeistes legendaires de Kiri. Il porte au main des gans de cuire au pied des sandales et porte un pentalon de la meme matiere et de meme couleur que le haut

Histoire: [ 15 lignes minimum] Tout commença un soir d'été quelque part pret du village de la brume dit: Kiri. Une femme deposa un paquet devant les portes du village, un petit panier troué de partout sale, en piteux. Pendant leurs rondent, deux gardes virent la femme et l'interpellairent. La femme s'en alla aussi vite qu'elle le put mais les gardes finirent par la rattraper au abord d'une falaise. La femme trebucha et fit un terrifiant plongeon vers l'océan, les ninjas de kiri essayerant de la rattraper mais il s'en fallu de peu. Les deux shinobi retrouverent le cadravre flottant sur l'eau. Un garde pris la femme sur son dos et rentra a Kiri. Devant la porte, ils virent le panier laissé par la jeune femme, d'ou sortait des pleures d'un enfant. Les gardes se precipitairent sur le panier et virent un enfant agé d'un an tout au plus, avec autours du coups un message. L'un des deux pris le message, l'ouvrit et le lu a haute voix:

"Desolé d'avoir recours a ce moyen mais je n'ai pas aseez d'argent pour subvenir a ces besoins. Il se nomme Satyuros, il a 14 mois. Je vous en supplie prenez soin de lui."

Les deux ninja prirent le panier et se rendir chez le Mizukage, qui habitait une tour immense au plein milieu de la ville. Arrivé au pied de la tour, l'un des deux ninja retourna faire sa ronde et l'autre montat dans le bureau du Mizukage. Le ninja grimpa au sommet de la tour avec la femme, supposé etre la mere de l'enfant, et le panier, ou etait le nourisson. Il frappa a la porte et attendit la reponse du Mizukage puis il ouvrit la porte. La dans le bureau se situait un homme plutot grand regardant dehors accoudé a la fenetre. Le shinobi saluat son superieur et lui dit:

"Mizukage-sama! Une femme a deposé un panier avec un enfant et s'est enfuit je l'ai poursuivit mais elle est tombé d'une falaise. Une lettre se trouvait au coups de l'enfant."

Il tendit la lettre au Mizukage qui la lu. Le Mizukage prit enfin la parole.

"Occupe toi de cette enfant ce soir et demain a la premiere heure tu lui trouvera un foyer convenable. Et descend le corp de la mere a la morgue"

Le ninja s'executa passa a la morgue et rendit visite a son ami d'enfance, un forgeron du nom de Hao Salamandar. Le forgeron vit l'enfant et demanda a son ami de lui expliquer ce qui se passe. Le garde lui expliqua sa folle mesaventure de cette nuit icomprit la mission du Mizukage. Le forgeron proposa au garde de lui prendre l'enfant pour la nuit. Le garde ne refusa pas et retourna faire sa ronde aupres de son camarade. Le forgeron s'occupa de l'enfant comme si c'etait le sien. Le lendemain le garde arriva pour recuperé l'enfant ais le forgeron lui dit qu'il allait l'adopter et l'elever. Cinq année se sont ecoulé depuis cette fameuse nuit d'ete et l'enfant a apresent 6 ans, il reve de faire partit des sept guerrier legendaire de Kiri et de magner une épée. Salamandar l'entraina a la maitrise des épées. Quatre apres, le jeune garçon agé de dix ans se fit offrir pour son anniversaire une épée forger par son pere. Il a passé l'examin pour devenir genin qu'il reussi avec mention "assez bien". Cinq longue année ont suivit et le jeune adolescent est la fierté de son pere. Salamandar jugea Satyuros apte a apprendre la verité sur ces parents biologique, qui cru que c'etait une blague puis qui finit par croire Salamandar. Le pere du jeune homme l'emmena sur la tombe de sa mere. Le jeune shinobi ne versa pas une larme mais il avait l'air triste. Le jours ou l'organisation de la lune rouge dit "Akatsuki debarqua a Kiri, il etait avec son pere sur le lac pour s'entrainer aux techniques Suiton. Une explosion suprit les deux shinobi et deriere eux un membre de l'Akatsuki apparu subitement et attaqua avec une épée. Il s'agissait de Hoshigaki Kisame. Salamandar, le pere adoptif de Satyuros, s'opposa a lui et ordonna a Satyuros de fuire mais le combat entre Salamandar et Kisame ne dura pas longtemps.Le requin de l'Akatsuki fonça sans scrupule sur le jeune shinobi qui deguena son épée. Il avait peur, il s'vait qu'il ne gagnerait pas ce combat. Kisame regarda le sabre du jeune Satyuros et dit.

"Qui a crée cette épée?"

Le jeune adolescent tendu lui repondis que c'etait son pere, dont le cadavre flottait sur l'eau, le requin surpris lui dis.

"C'est ton pere qui ma moi aussi crée cette épée mais maintenant qu'il est mort tu va le rejoindre!"

Satyuros se mis en garde puis le requin attaqua et le projeta sur la terre ferme verifiant son pou avant de le laissé pour mort. Le coeur de shinobi avait céssé de battre. Mais quelque minute apres le jeune adolescent de reveilla. Son coeur s'etait arreté de battre pendant une minute, il remarqua que son épée était resté au sol, soit le requin l'avait oublié ou bien il n'en voulu pas nul ne sait depuis se jour le shinobi ere.


Dernière édition par Hao Satyuros le Mer 3 Sep - 22:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Hao Satyuros Empty
MessageSujet: Re: Hao Satyuros   Hao Satyuros Icon_minitimeMer 3 Sep - 14:10

Test rp: [ Ceci déterminera votre grade]
Satyuros émergea de son sommeil tranquillement, bercé par la douce caresse du soleil levant, puis cligna des yeux sous cette lueur éblouissante. Il bailla ostensiblement tout en s’étirant, avant de se lever d’un bond et de courir maladroitement dans la chambre de son frère aîné, Salamandar. Il ne manqua pas de se cogner aux murs du long couloir, perdant son équilibre à cause d’un lever si brutal. Il rentra avec fracas dans la chambre de son frère, beuglant comme les enfants de son âge avaient le don de faire, puis sauta comme un fou sur le lit avant de retomber comme un vulgaire sac a patate sur son aîné.
Celui-ci se mit à grogner, avant de balancer sur la sale tronche du gosse tout ce qui lui passait sous la main : réveil, bouquin, verre d’eau, table de chevet… tout y passa. Satyuros détala comme un lapin dès les premiers lancers, ratant son virage à pleine vitesse dans le couloir de la maison des Hao et terminant ainsi prématurément sa course dans la porte voisine, celle de la chambre de leurs parents. Alors que Salamandar venait de rattraper le petit rigolo, chausson à la main, leur père sortit de sa chambre avec entrain, faisant misérablement chuter en arrière Satyuros qui était précisément adossé à la porte. Il saisit ses deux fils par le col et les traîna jusqu'à la salle à manger en sifflotant, ne se souciant pas du fait que leurs petites fesses rebondies rebondissaient justement sur chacune des marches de l’escalier dans un concert de « Aie ! » « Maiheu ! » « M’enfin ! » et autres onomatopées. Il les installa tout deux l’un à côté de l’autre, face à lui, et leur mère leur servit un petit déjeuner copieux et non moins alléchant qu’elle avait préparé en cette grande occasion...

Le père entama un long et ennuyeux monologue sur le grand jour qu’était ce jour-là. En effet, cette journée, pourtant commencée dans le rituel qui s’était installé dans la famille, n’avait rien d’ordinaire : les deux héritiers, âgés d’a peine 10 et 7 ans, allaient passer tout deux leur examen pour devenir Genin. Les deux intéressés écoutent le discours d’une oreille distraite, trop occupés à dévorer leur festin. Etrangement, l’excitation montait progressivement en eux, mais aucune peur ne se manifestait. Pourtant, la réussite de cet examen était capitale. Tuer ou être tué, telle en était la seule issue possible.A peine quelques heures les séparaient de ce qui scellerait leur destin. Les deux frères se préparent au combat bruyamment, excités comme des puces. Salamandar partit le premier, Satyuros pris plus de temps, se préparant consciencieusement, rangeant méthodiquement ses kunais et shurikens. Il s’éclipsa ensuite discrètement, subtilisant furtivement le katana de son père. Avec ça, il pourra imiter les Bretteurs Ninjas qu’il admirait tant. Sur le chemin, il s’amusait à jouer avec le précieux sabre, donnant des coups dans le vent en riant, le faisant mouliner au-dessus de sa tête… Il déambulait ainsi dans les rues de Kiri, le cœur léger, sans se douter de ce qui lui arriverait…

L’examen se déroulait sur la grande place du village, dans la plus petite des quatre arènes. La plupart des participants y étaient déjà réunis, et se comportaient tous de manière très honorable, sans montrer la moindre peur ou du moins en la cachant avec une grand habilité. Après plusieurs minutes d’attente, les organisateurs prirent la parole et rétablirent le calme dans l’arène. Tous les étudiants se rangèrent en colonne, les uns derrière les autres, et aucun n’osait plus dire mot. L’un des jounin supervisant les combats prit la parole...


" Etudiants de Kiri ! Le jour est venu pour vous de prouver votre force à votre village. Vous connaissez déjà tous l’enjeu de cet examen. Vous combattez un autre élève dans un combat à mort singulier. "

A ces mots, une tension presque palpable s’installa dans la pièce. Pourtant, tous connaissaient déjà la funeste tâche qui leur était incombée. Beaucoup gardèrent leur calme, d’autres commençait à angoisser et à lancer des regards nerveux dans toute la pièce. Satyuros faisait partie du premier groupe. Il souriait à l’idée de pouvoir enfin faire ses preuves. Le jounin reprit...

" Votre adversaire vous sera assigné selon un tirage au sort et tous les coups sont permis. Le village de Kiri n’a pas besoin de ninja faibles, pas plus que de mauviettes sentimentales. Vous vous affronterez pour vos rêves, vos ambitions, vos vies ! Que le combat commence ! "

Il tira d’un geste vif le rideau qui cachait l’écran numérique. Dessus, les noms défilaient, déterminant qui affronterait qui. Les combats commencèrent dès que les deux premiers combattants furent nommés. Satyuros fut désigné en dernier. Certains étaient déjà morts. Lorsqu’il vit son nom s’afficher, il empoigna son katana à deux mains. Il n’avait pas besoin d’attendre que le nom de son adversaire apparaisse, il le connaissait déjà. Le seul qui n’avait pas bougé depuis le début n’était autre que son propre frère. Son cœur fit un bond dans sa poitrine. Il sentait le débit de son sang augmenter progressivement et sa respiration accélérer. Peur, angoisse, adrénaline, enthousiasme et excitation se mêlaient dans une véritable tempête émotionnelle qui ravageait son cœur. Il fit face à son frère. Ils se regardèrent dans les yeux longtemps, immobiles. Dans les yeux des deux enfants se lisait la même confusion...

Soudainement, l’un d’eux bougea : le cadet fonçait sur son aîné avec l’ardeur d’un diable. Il tenait fermement son katana, l’air déterminé. L’aîné para facilement le coup latéral qu’avait tenté de lui asséner Satyuros. Ils firent tout deux un bond en arrière et commencèrent à tourner l’un autour de l’autre, en se fixant dans les yeux, à la manière d’un prédateur qui analyse sa proie. Bientôt, ils marchaient sur les cadavres de leurs compagnons qui jonchaient le sol en toutes parts. Ils s’affrontèrent dans un lancer de kunaïs et shurikens, sans grand succès car leurs lancers étaient aussi précis les uns que les autres. Ils paraient donc facilement les projectiles. Tout deux décidés à en finir, ils s’élancèrent l’un sur l’autre, l’un attaquant avec son katana et l’autre avec deux kunaïs. Leurs facultés d’analyse étaient impressionnantes et ils eurent plus ou moins de peine à parer leurs attaques respectives, néanmoins ils s’en sortirent tout deux indemnes. L’excitation des combattant était à son comble. Aucun ne pensait à ce que sa victoire impliquerait. Il fallait survivre. Le reste importait peu. La chance sourit à Satyuros : l’attention de son adversaire avait été détournée par le combat de leur voisins d’infortune. Instinctivement, il composa rapidement des signes incantatoires...


" Bunshin No Jutsu ! "

Il y avait sur le sol bien assez de cadavre pour pouvoir se dissimuler a peu près convenablement. Satyuros les utilisa habilement pour s’y cacher. Il se glissa facilement sous l’impressionnant amas de corps, grâce à sa silhouette fine et sa petite taille. Le sang de ces étudiants ruisselait sur son visage, lui laissant une impression de dégoût puis de détermination, de fierté. Il ne sera pas comme eux. Il ne sera pas un perdant. Non. Jamais. Il gagnera et survivra, se cramponnera à la vie, même si cela implique le sacrifice d’autres. Tapis sous ce tas de chair encore chaude, il observait son ennemi. Il ne semblait pas avoir remarqué que le Satyuros devant lui était un clone. Après quelques secondes de réflexion, Salamandar s’élança en direction du clone, kunaï a la main. Il le transperça d’un geste vif et précis, en plein cœur, sans montrer la moindre émotion si ce n’est sa surprise, quelques secondes après, constatant l’explosion singulière du Bunshin no Jutsu. Satyuros n’hésita pas : il sortit de sa cachette en hurlant, tenant son katana en l’air, et l’abattu sur son adversaire de toutes ses forces. Il fit mouche et la violence du coup trancha son frère profondément, de l’épaule au poumon. Celui-ci s’écroula dans ce qui semblait être un soupir de soulagement. Il voulut prononcer quelque chose à l’égard de son frère, mais n’en eût pas la force, et son chuchotement mourrait progressivement dans sa gorge...

Satyuros resta longtemps planté là, accroupi près du corps sans vie de son frère. Il ne pleurait pas, il se contentait de l’observer, le regard empli de tristesse. Il semblait dans une bulle, comme coupé du reste du monde, mais fut tiré de son isolement par le cri tonitruant d’un des organisateur, annonçant la fin de l’épreuve...

En effet, sur la soixantaine de participants, seule une petite trentaine se tenaient encore debout. Enfin, pour le moment, car une minorité ne survivrait sans doute pas à ses blessures. D’autres ne se remettrons probablement jamais du choc moral. Parmi tous ces enfants, Satyuros sortait du lot. Il avait quelque chose d’intriguant, d’inquiétant, de dangereux. Il était couvert de sang des pieds à la tête, mais il n’avait aucune blessure. De plus, il avait un air satisfait, et affichait un sourire narquois. Il ne semblait absolument pas affecté par les conséquences de ses actes. Il avait gagné. Il vivra. C’était tout ce qui comptait à ses yeux...

L’examinateur se contenta de féliciter les élus et les invita à recevoir leur bandeau frontal. Lorsqu’il en remit un à Satyuros, il lui murmura quelque chose, mais celui-ci ne sembla pas l’écouter. Il se contenta d’accrocher son bandeau autour de son cou, puis quitta la pièce, silencieux, comme inconscient du monde environnant...
[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Admin
¤¤ Fondateur de N.K ¤¤ Hokage ¤¤ Le Ninja Copieur ¤¤
¤¤ Fondateur de N.K ¤¤ Hokage ¤¤ Le Ninja Copieur ¤¤
Admin

Masculin Nombre de messages : 1498
Age : 25
Date d'inscription : 04/08/2008

Feuille ninja
Niveau:
Hao Satyuros 1216295985_Sans%20titre%20415/30Hao Satyuros 1216296109_Sans%20titre%206  (15/30)
Points xp:
Hao Satyuros 1216295985_Sans%20titre%2040/750Hao Satyuros 1216296109_Sans%20titre%206  (0/750)
Autre Poste: Fondateur

Hao Satyuros Empty
MessageSujet: Re: Hao Satyuros   Hao Satyuros Icon_minitimeMer 3 Sep - 14:38

Bienvenue , bonne présentation pour l'instant à part que tu dois lire les règles pour y trouver le code , et désolé tu ne pourras pas aller à Taka elle est réservée aux personnages du Manga , sauf s'ils te recrutent en Rp donc ça sera Funki , attends qu'Oro passe et décide de ton grade , amuse toi bien parmis nous!!

_________________
Hao Satyuros Kakash11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naruto-korekara.forumactif.org
Admin
¤¤ Fondateur de N.K ¤¤ Hokage ¤¤ Le Ninja Copieur ¤¤
¤¤ Fondateur de N.K ¤¤ Hokage ¤¤ Le Ninja Copieur ¤¤
Admin

Masculin Nombre de messages : 1498
Age : 25
Date d'inscription : 04/08/2008

Feuille ninja
Niveau:
Hao Satyuros 1216295985_Sans%20titre%20415/30Hao Satyuros 1216296109_Sans%20titre%206  (15/30)
Points xp:
Hao Satyuros 1216295985_Sans%20titre%2040/750Hao Satyuros 1216296109_Sans%20titre%206  (0/750)
Autre Poste: Fondateur

Hao Satyuros Empty
MessageSujet: Re: Hao Satyuros   Hao Satyuros Icon_minitimeMer 3 Sep - 21:00

Puisqu'Oro est un peu occupé , je valide temporèrement pour Chuunin de Funki , tu peux faire ta fiche amuse toi bien parmis nous!!

_________________
Hao Satyuros Kakash11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naruto-korekara.forumactif.org
Invité
Invité
avatar


Hao Satyuros Empty
MessageSujet: Re: Hao Satyuros   Hao Satyuros Icon_minitimeMer 3 Sep - 21:51

ok merci^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Hao Satyuros Empty
MessageSujet: Re: Hao Satyuros   Hao Satyuros Icon_minitimeMer 3 Sep - 23:24

Hum!
Ta signature est virulente l'ami!
Pourrais-tu la retourner et la mettre à l'horizontale, merci ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Hao Satyuros Empty
MessageSujet: Re: Hao Satyuros   Hao Satyuros Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Hao Satyuros
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives :: Archives V1-
Sauter vers: